Suivant

"NOUS AVONS DES MOIS DIFFICILES DEVANT NOUS !": POURQUOI LES DIRIGEANTS EUROPÉENS PANIQUEN

6 Vues· 17 Novembre 2022
Le Média
Le Média
1 Abonnés
1

⚠ POUR ESPÉRER ALLER SUR LA TNT EN 2023 ET BOUSCULER LES CHAINES TV, LE MEDIA DOIT RECOLTER 200 000 EUROS AVANT LE 31 DECEMBRE !
👉 https://onarrive.lemediatv.fr

Bonjour tout le monde et bienvenue pour ce nouvel Instant Porcher !
L’Instant Porcher c’est un petit moment qu’on se prend, entre nous, avec Thomas Porcher, chaque semaine pour décrypter l’actualité. Car on le sait, le discours est politique et les comprendre est un véritable enjeu démocratique.

Au programme aujourd’hui,

La zone euro va entrer en récession en fin d'année, prévient la Commission européenne, titre La Tribune.
Bruxelles a également revu en forte hausse sa prévision d'inflation dans la zone euro pour 2023, à 6,1%, contre seulement 4% anticipé jusqu'ici. En conséquence, il existe un risque « de désindustrialisation » sur le Vieux continent, écrit La Tribune.
« Nous avons des mois difficiles devant nous » affirme le commissaire européen à l'Economie, Paolo Gentiloni. C’est le choc de la guerre qui est avancé comme explication. Je cite toujours le commissaire : « L'inflation continue de dépasser nos prévisions, la forte érosion du pouvoir d'achat a fait chuter la confiance des consommateurs, comme celle des entreprises qui sont confrontées à des coûts de production élevés, des difficultés persistantes d'approvisionnement et un resserrement des conditions de financement ».
On va essayer de comprendre concrètement ce que tout cela veut dire.

Nous sommes en plein dans la COP 27! Il est possible que vous ne l’ayez pas vu passer, ça ne fait pas la une des médias en ce moment. Les cop ce sont ces conférences internationales de l’ONU sur les changements climatiques pour trouver des accords mondiaux pour tenter de ralentir la catastrophe climatique en cours et à venir. Cette année c’est en Égypte et ça ne se passe pas tout à fait comme prévu pour les défenseurs et défenseuses de l’environnement. Et ce n’est pas la première fois.
Le nombre de lobbyistes des industries pétrolières et gazières a augmenté de 25 % par rapport à l’année dernière. « Le rapport de force est complètement déséquilibré », alerte Aurore Mathieu, responsable politiques internationales au sein du Réseau Action Climat, peut-on lire dans Reporterre.
Il y avait aussi Patrick Pouyanné, PDG de Total, qui a d’ailleurs été interpellé par des militants.
La marche pour le climat, de coutume, a été interdite dans les rues de Charm el-Cheikh, mais autorisée dans l’enceinte de la conférence.
Pour l’instant, on ne note aucune avancée concrète lors de cette COP.
Pour l’Afrique et plus généralement les pays en développement les plus vulnérables au changement climatique, le bilan de la première semaine est mitigé et beaucoup de questions restent en suspens pour la deuxième semaine, écrit RFI.
« Lors de cette deuxième semaine, les ministres viendront discuter des points sensibles, notamment la question de l’aide financière des pays occidentaux aux pays plus vulnérables au changement climatique. Une aide jugée trop faible et mal adaptée. Les engagements déjà pris ne sont en effet pas forcément tenus », fin de citation.
On va décrypter ça avec Thomas.

▶ Soutenez Le Média :
👉 https://onarrive.lemediatv.fr
👉 https://dons.lemediatv.fr
👉 https://fr.tipeee.com/le-media

✅ Suivez-nous :
Instagram : https://www.instagram.com/lemedia_tv/
Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia
Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia
Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia
Peertube : https://video.lemediatv.fr
Telegram : https://t.me/LeMediaOfficiel

Rejoignez la communauté des Socios !

Montre plus

 0 commentaires sort   Trier par


Suivant