Actu-Info
Actu-Info
2

Retraite : Macron recadré par le Conseil d'Orientation des Retraites (audition par Eric Coquere

Audition du COR le 19 janvier, à l'initiative d'Eric Coquerel, président de la commission des Finances

"Les dépenses de retraites sont relativement maîtrisées, dans la plupart des hypothèses, elles diminuent plutôt à terme". Les conclusions du Président du COR, lors de l’audition que j’ai initié, contredisent le propos des partisans de la réforme des retraites.

Il indique aussi « Les dépenses de retraites ne sont pas compatibles avec la politique économique du gouvernement ». Le problème c’est donc la politique économique du gouvernement. Pas la situation des retraites.

La clé c’est le problème des ressources, souligne Eric Coquerel. On peut aller les chercher en revenant sur des exonérations de cotisations sur les entreprises, en taxant plus les dividendes, en augmentant les salaires.

Repousser l’âge de départ à la retraite, c’est faire des économies sur les retraites. Et cela provoque plus de dépenses ailleurs, notamment sur la pension d’invalidité.

On aura aussi compris de cette audition, que le gouvernement a choisi le scénario le plus pessimiste du COR pour légitimer sa loi. Celui basé sur le chiffre de 4,5% de chômage, sur la baisse des recettes de l’Etat affectées aux retraites et non leur stabilité.

Partager